La thérapie magnétique, le blog de Monique Vial

L’hormone de croissance

Les médecines sont plus souvent qu’à leur tour sur le banc des accusés avec tous les relents de mauvaise foi qui vont alors que 7 médecins et infirmiers ont été blanchi par le tribunal correctionnel de Paris. Les charges étaient et sont toujours lourdes, accusés d’homicide involontaire en raison de « graves fautes d’imprudence et de négligence » dans le traitement de 1 698 enfants trop petits, ils doivent aujourd’hui répondre de 120 décès causés par des hormones infectées. Aujourd’hui, ils ne sont plus que deux à encourir une sanction pénale en appel. Fernand Dray, quatre-vingt-huit ans, ancien responsable d’un laboratoire de l’Institut Pasteur, et Élisabeth Mugnier, soixante et un ans, pédiatre à la retraite, devront affronter le regard des parties civiles jusqu’au 24 novembre, à raison de trois journées d’audience par semaine.

Selon l’accusation, tous les niveaux de production du médicament, fabriqué jusqu’en 1988 à partir d’hypophyses prélevées sur des cadavres, ont à l’époque failli à leur tâche dans un souci de rendement.

Tags: , ,

Cet article a été publié le 29 décembre 2010 à 11:19 et est classé dans Coups de gueule, Général. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire référence à cet article depuis votre propre site web.

Un commentaire sur “L’hormone de croissance”

  1. Vincent
    Le 31 décembre 2010 à 13:28

    « médicament, fabriqué jusqu’en 1988 à partir d’hypophyses prélevées sur des cadavres »

    Cela fait froid dans le dos…

Poster un commentaire





Les champs marqués d'une * sont obligatoires

ERREUR: extension si-captcha.php: support d'image GD non détecté en PHP!

Contactez votre hébergeur et demandez-lui d'activer la prise en charge de l'image GD pour PHP.

ERREUR: extension si-captcha.php: imagepng fonction non détectée en PHP!

Contactez votre hébergeur et demandez-lui d'activer l'imagepng pour PHP.