La thérapie magnétique, le blog de Monique Vial

Archives du mois de mai, 2011

Cigarette électronique

4 commentaires

Posté le 31 mai 2011 à 18:41

On s’en doutait bien, mais c’est fait la cigarette électronique est dans le collimateur de l’AFSSAPS, qui, devinez, met en garde les utilisateurs de la cigarette électronique car elle aurait l’effet inverse de son indication : elle rendrait dépendant. L’AFSSAPS conseille donc tout naturellement de ne pas utiliser cette cigarette sous peine de s’exposer à des effets indésirables graves. Bien entendu, les enjeux financiers n’interviennent pas dans la décision de cette éminente agence qui, par ailleurs s’est illustrée dans ses décisions, le scandale de Mediator étant révélatrice de son indépendance. Mais, cette e-cigarette ne bénéficiant d’aucune autorisation de mise sur le marché de la part de l’AFSSAPS, la cigarette n’est pas considérée comme un médicament, ce qui rend son interdiction difficile

Le concombre tueur

Posté le 31 mai 2011 à 12:26

Venu d’Espagne, le concombre tueur aurait déjà provoqué 14 décès directement imputables à la bactérie Escherichia coli enterohémorragique plus simplement désignée par ses initiales l’Eceh. et des centaines de cas sont sous surveillance. Cette bactérie tueuse se propage par contact direct avec des animaux contaminés ou l’environnement contaminé par leurs excréments, en consommant de la viande crue ou mal cuite, du lait cru et bien entendu des fruits et légumes crus, autre source de contamination, le contact direct avec une personne à l’hygiène douteuse. L’occasion de rappeler les règles élémentaires à respecter quotidiennement :

1) se laver les mains régulièrement et systématiquement en sortant des toilettes,
2) laver soigneusement les légumes surtout consommés crus,
3) en période de crise sanitaire les laver, les éplucher et les faire cuire. Même bio, car le concombre tueur serait bio, une contamination est toujours possible.

Une question se pose alors, qu’en est-il des contrôles ?

Fibromyalgie à 80% féminine

Posté le 27 mai 2011 à 15:04

Aujourd’hui, 20% de la population mondiale, essentiellement féminine (environ 80 % des cas) est de survenue tardive (après 50 ans) sont touchés par la fibromyalgie qui n’a pas ou peu de solutions en médecine allopathique, cependant il existe peut-être une autre façon d’appréhendée cette maladie.
Au Japon, fibromyalgie peut littéralement se traduire par «syndrome de déficience du champ magnétique terrestre», et si les professeurs Kawaïï et Rikitake ont démontré l’importance du champ magnétique terrestre indispensable entre autres à la fixation du calcium, les travaux de l’équipe du Professeur K. Nakagawa, ancien directeur de l’hôpital Isuzu de Tokyo, ont démontré que la carence ou la déficience du champ magnétique était responsable de nombreuses pathologies comme les états dépressifs, les insomnies, la constipation, les douleurs articulaires et vertébrales, la décalcification, ou encore la baisse des défenses immunitaires.
En effet, la faiblesse du champ magnétique terrestre (il n’est aujourd’hui plus que de 0,5 Gauss) associée à nos conditions de vie perturbent le fonctionnement de nos cellules et entrainent des pathologies plus ou moins graves.
Il serait temps en Occident et en particulier en France d’intégrer le champ magnétique terrestre comme facteur de santé.

Ces médicaments qui tuent

Posté le 26 mai 2011 à 10:47

La revue médicale indépendante « Prescrire » met une nouvelle fois les pieds dans le plat en révélant que parmi les nouveaux médicaments mis sur le marché, un sur cinq ne devrait pas être autorisé car trop dangereux et environ 20% d’entre eux n’auraient pas dû obtenir d’autorisation de mise sur le marché (AMM), à cause d’une balance bénéfices-risques défavorable. Le responsable de l’évaluation des nouveautés de cette revue, Gilles Mignot, constate une aggravation du phénomène au cours de la dernière décennie, précisant que, jusqu’en 2000, la proportion ne dépassait pas 1 à 2%. Inquiétant non ? Quand on sait que la prescription médicamenteuse va bon train et en toute impunité ou presque. Grâce à l’indépendance de la revue « Prescrire » ou le courage d’Irène Frachon, le médecin de Brest ayant dénoncé les méfaits du Mediator, un petit grain de sable vient parfois gripper la machine.

Le professeur Montagnier et la mémoire de l’eau

Posté le 25 mai 2011 à 10:09

Co-découvreur du virus du sida et Prix Nobel de médecine 2008, cet éminent professeur se prend à défendre la mémoire et les travaux du Français Jacques Benveniste et le voilà voué aux gémonies. Il est étonnant de voir le déferlement de critiques souvent très violentes chaque fois que ce sujet est abordé ; et bien entendu l’homéopathie n’est pas épargnée par ce déchainement puisque son principe est basé sur la mémoire de l’eau. Au nom de Descartes que de haine !

Sclérose en plaques et environnement

Posté le 25 mai 2011 à 09:58

1 personne sur 1000 serait concernée par la SEP avec de fortes disparités selon les pays, le Canada avec 1 personne sur 500 est l’un des pays les plus touché. Sans que l’on sache vraiment pourquoi, on constate qu’en Afrique et en Asie les cas sont plus rares et les hommes sont moins touchés que les femmes. Cependant, si les causes restent non identifiées, les causes environnementales restent une constante. Je suis personnellement convaincue que le champ magnétique terrestre, composante indispensable à la vie, rarement, pour ne pas dire jamais, pris en compte, serait une piste intéressante. Mon propos n’est évidemment pas de dire que s’intéresser au champ magnétique terrestre constitue LA SOLUTION, mais sortir de son cadre de référence est toujours constructif.

L’obésité est-elle une fatalité ?

Posté le 23 mai 2011 à 11:47

Avec une augmentation de 70 % en 12 ans, et plus d’un Français sur dix en surpoids, l’obésité est devenu un véritable problème de santé publique, maladies cardiovasculaires et autres pathologies comme le diabète.
Il peut y avoir des facteurs génétiques mais le plus souvent ce n’est pas un problème d’hérédité mais bien de mauvaises habitudes alimentaires qui, elles sont héréditaires. Ajouter à ces mauvaises habitudes alimentaires, la sédentarité et voilà le cocktail qui fait exploser la balance et les comptes de la Sécu ! Il ne s’agit pas de montrer du doigt les personnes obèses ou en surpoids mais de rappeler que nous sommes le produit de ce que nous mangeons et que l’obésité n’est pas une fatalité.

Les régimes

Posté le 23 mai 2011 à 11:30

Chaque année et surtout à l’approche de l’été, les régimes font la une des magazines, les promesses sont alléchantes et bien entendu le mannequin n’a pas un gramme en trop. Le simple bon sens suffit le plus souvent à perdre les 2 ou 3 kg qui nous obsèdent. Voici quelques conseils qui devraient vous aider.

1) Ne jamais se resservir
2) Les salades sont trop souvent des pièges à huile, privilégiez les radis, les bouquets de chou-fleur nature si vous ne pouvez pas vous passer de sauce de salade, pas  plus d’une cuiller à soupe d’huile d’olive. Certes le cerveau a besoin de gras mais pas nos fesses, nos cuisses ou notre ventre, vous êtes aussi concernés messieurs !
3) Le sucre, il y en a dans presque tous les aliments donc pas besoin de dessert.
4) On mange lentement, on mastique bien et on arrête de manger avant une complète satiété, le cerveau a besoin de 15 minutes pour savoir qu’il n’a plus faim et transmettre l’info, une pause en fin de repas est un vrai coupe-faim.
5) Le petit-déjeuner devrait être le repas principal de la journée, le diner surtout doit être un repas léger, on ne se dépense pas, on fait alors du gras direct. Rappelez-vous cette maxime : le matin on mange comme un roi, le midi comme un marchand et le soir comme un pauvre.

Aimants : effet placebo ?

1 commentaire

Posté le 19 mai 2011 à 12:07

La question récurrente est  celle de l’effet placebo des aimants, je trouve pour ma part la question un peu curieuse pour au moins 2 raisons. La première, dès qu’il y a pensée, il y a effet placebo et la pensée suggestive existe pour toutes les thérapies y compris les traitements médicamenteux conventionnels, la magnétothérapie n’échappe donc pas à la pensée suggestive. La deuxième est que si l’effet placebo existe il ne peut à lui seul expliquer les étonnants résultats des aimants sur la douleur, le sommeil, la relaxation, la circulation, etc. Et la preuve irréfutable que les aimants ne relèvent pas du seul effet placebo est la réaction de nos amis les bêtes. Un chien, un chat, un cheval, un âne ou une abeille ne savent pas ce qu’est un aimant, ils en ressentent juste les bienfaits, se sentent mieux, ne souffrent plus, retrouvent l’appétit, le goût du jeu, se remettent à uriner normalement, les abeilles ne périssent plus « sans raison ». Alors les « cartésiens »  ou se revendiquant comme tels, peuvent continuer à nier l’évidence, mais les aimants ça marche.

Ceci étant, l’effet placebo est sans doute l’un des plus puissants médicaments qui soient et à ce titre  ne devrait pas être la cible préférée de tous ceux qui n’ont que mépris pour ce qu’ils ne connaissent pas !

Le purin d’ortie enfin autorisé

Posté le 19 mai 2011 à 12:01

Un arrêté du ministre de l’Agriculture, paru le 28 avril 2011 au Journal officiel autorise enfin cet engrais naturel riche en azote et si efficace. Mais d’autres purins, macérations et préparations naturelles attendent : presle, fougère, consoude, savon noir, argile… une autorisation de mise en marché. Chaque dossier doit faire l’objet d’études de toxicité et d’impact sur l’environnement ou la faune auxiliaire, pour environ 40 000 euros par dossier. Là encore les intérêts financiers dépassent largement la défense de l’environnement.

Combien de scandales sont-ils en attente ?

Posté le 19 mai 2011 à 11:45

Après le l’Isoméride, le Distilbène, le Vioxx, le Di-Antalvic et le Mediator, d’Acomplia, extraits tyroïdiens combien faudra-t-il encore de décès et de lésions graves pour que la santé publique soit prise au sérieux et le fonctionnement de l’AFSSAPS entièrement revu pour que ses autorisations soient objectives ?!

Existe-t-il des magnéto thérapeutes ?

Posté le 19 mai 2011 à 11:39

Cette question revient très souvent et la réponse est non, il n’existe pas de magnéto thérapeutes. Pour une raison simple c’est que la magnétothérapie n’est pas enseignée en fac de médecine, il faut donc que le médecin décide de s’intéresser et de se former à cette discipline de lui-même mais ça vient doucement et  la demande va croissante.

Mais pour autant,  une fois le diagnostique établi, vous n’avez pas forcément besoin d’un médecin pour bien utiliser les aimants Auris puisqu’ils se positionnent là où vous avez mal.