Le purin d’ortie enfin autorisé

Un arrêté du ministre de l’Agriculture, paru le 28 avril 2011 au Journal officiel autorise enfin cet engrais naturel riche en azote et si efficace. Mais d’autres purins, macérations et préparations naturelles attendent : presle, fougère, consoude, savon noir, argile… une autorisation de mise en marché. Chaque dossier doit faire l’objet d’études de toxicité et d’impact sur l’environnement ou la faune auxiliaire, pour environ 40 000 euros par dossier. Là encore les intérêts financiers dépassent largement la défense de l’environnement.

Partagez cet article...