Le concombre tueur

Venu d’Espagne, le concombre tueur aurait déjà provoqué 14 décès directement imputables à la bactérie Escherichia coli enterohémorragique plus simplement désignée par ses initiales l’Eceh. et des centaines de cas sont sous surveillance. Cette bactérie tueuse se propage par contact direct avec des animaux contaminés ou l’environnement contaminé par leurs excréments, en consommant de la viande crue ou mal cuite, du lait cru et bien entendu des fruits et légumes crus, autre source de contamination, le contact direct avec une personne à l’hygiène douteuse. L’occasion de rappeler les règles élémentaires à respecter quotidiennement :

1) se laver les mains régulièrement et systématiquement en sortant des toilettes,
2) laver soigneusement les légumes surtout consommés crus,
3) en période de crise sanitaire les laver, les éplucher et les faire cuire. Même bio, car le concombre tueur serait bio, une contamination est toujours possible.

Une question se pose alors, qu’en est-il des contrôles ?

Partagez cet article...