La thérapie magnétique, le blog de Monique Vial

Archives du mois de juillet, 2012

Maigrir, quand le poids devient une obsession

Posté le 20 juillet 2012 à 18:35

L’obsession et le rêve du poids idéal ont fait les beaux jours des régimes miracles, on a eu droit à la célèbre soupe au chou des années 80, au régime pamplemousse ou ananas, hyperprotéiné pour ne parler que des plus connus. Tous les régimes ont leurs limites car basés sur des privations. Or d’une part le corps se comporte comme un petit comptable scrupuleux qui mémorise la privation et va stocker en prévision des futures privations dès qu’il en a l’occasion et d’autre part le plaisir de doit pas être exclu de nos assiettes. Le moral a un rôle majeur dans la pérennité d’une perte de poids. Être bien dans sa tête pour être bien devant son assiette.
Rappelons juste une évidence : pour perdre du poids, il faut absorber moins de calories que celles dépensées. Tout est donc dans la mesure et dans le savoir composer des menus ni punitifs ni privatifs. Si vous limitez l’apport en graisses (ou lipides) et en sucres (ou glucides) et notamment le sucre raffiné (sucre blanc) et si vous respectez les bonnes combinaisons alimentaires, un organisme qui n’a pas de pathologies particulières , atteindra et gardera un poids normal, c’est à dire adapté à votre morphologie. Il faut aussi que les candidat(e)s aux régimes soient raisonnables, mesurer 1,70m et peser 45 kg n’est pas un poids normal ! A suivre…

Posté dans Général

Top Santé

Posté le 20 juillet 2012 à 16:40

Au sujet de la magnétothérapie, qui peut encore dire  » Il faut y croire » ?! Il suffit de lire vos témoignages, ceux des professionnels de santé et de lire la presse pour voir le chemin parcouru. Le dernier numéro de Top santé (celui d’août) est le témoin, il faut bien le reconnaitre les aimants ça marche !

Posté dans Général

Dormir c’est guérir !

1 commentaire

Posté le 5 juillet 2012 à 17:58

On savait qu’une succession de mauvaises nuits favorisait l’anxiété et perturbait l’activité des granulocytes, des acteurs clés de l’immunité, mais ce que démontre l’équipe du Dr Katrin Ackermann de l’Eramus MC University Medical Center Rotterdam aux Pays-Bas c’est qu’une seule nuit blanche suffit à affaiblir nos défenses immunitaires et à nous rendre plus sensibles aux infections. Les prélèvements sanguins effectués tout au long de cette étude parue dans la bien nommée revue américaine « Sleep » ont montré l’élévation du taux de globules blancs, ce qui est un signe majeur de l’activation du système immunitaire. Après une nuit de sommeil perdue, l’organisme réagit donc en mobilisant ses cellules immunitaires, comme il le ferait s’il était soumis à un stress physique.
Alors plus que jamais, faisons nôtre, la célèbre formule du docteur Liebaud « dormir, c’est guérir ». Et si vous avez envie d’un bon sommeil, bien réparateur, le set Actipol vous y aidera en rétablissant un champ magnétique nord/sud équilibré, quelle que soit la position de votre lit!

Posté dans Général