La thérapie magnétique, le blog de Monique Vial

Archives du mois de septembre, 2012

50% des médicaments inutiles pour 14 millards d’économies

Posté le 13 septembre 2012 à 17:06

Hier, j’entends le pneumologue Philippe Even, directeur de l’Institut Necker, déclarer que 40% des médicaments «ont une efficacité faible ou nulle» et que 25% présentent «un risque potentiel» dont 5% «un risque majeur», selon une étude réalisée sur 2 200 spécialités.
Ce qui me surprend alors, ce n’est pas que plus de 40% des médicaments soient inutiles mais bien que cette « révélation » soit publique et à une heure de grande écoute sur une grande radio généraliste. Info reprise par tous les médias, ce qui n’avait pas été le cas pour un précédent rapport.
Et là, plusieurs remarques me viennent à l’esprit :
– Comment les autorités ont-elles pu accorder une AMM à ces médicaments ?
– Alors que le déficit de la sécu est abyssal, comment peut-on passer à côté d’une dizaine de milliards d’euros d’économies et ce, depuis des décennies ?
– Pourquoi la formation des médecins est-elle laissée aux seuls labos ?
– Pourquoi notre santé n’est-elle qu’un enjeu financier ?
C’est à la fois du cynisme et de l’incompétence, même si les choses tendent à évoluer l’industrie pharmaceutique a encore de beaux jours devant elle, la riposte est sans doute déjà prête avec comme arme massue le spectre des licenciements si on touche à leur gagne-pain.

Posté dans Général

Se nourrir bio ne servirait à rien

Posté le 12 septembre 2012 à 15:49

Lundi dernier, des chercheurs américains de l’Université de Standford ont publié une étude édifiante dans la revue spécialisée «Annals of Internal Medicine», dans laquelle ils établissent clairement que les produits biologiques ne contiennent pas plus de vitamines et de minéraux que les produits traités aux pesticides. Si la teneur en vitamines et minéraux est équivalente qu’en est-il de l’impact des pesticides sur notre santé, les nappes phréatiques et l’environnement. Le bio est aussi un modèle social et économique respectueux du vivant.
Qui finance ces études et dans quel(s) but(s), continuer à enrichir Monsanto (ou un demi siècle de scandales sanitaires) et consorts ?
Convaincre le consommateur que le bio ne sert à rien est une nécessité économique. L’industrie alimentaire commence par nous rendre malade puis l’industrie pharmaceutique prend le relais et la boucle est bouclée !
Que pèse le bio face à ces 2 rouleaux compresseurs ? Il y a fort à parier que cette étude sera suivie de beaucoup d’autres qui concluront toutes à l’inutilité du bio avec en prime, bien entendu, des « révélations chocs ».

Posté dans Général