La thérapie magnétique, l’ANSM et l’homéopathie

En France, l’ANSM nous interdit de parler des bienfaits des aimants sous le prétexte que leurs effets ne sont pas reconnus, cependant les études fleurissent avec toute les mêmes conclusions, les aimants apaisent la douleur, favorisent la circulation, la cicatrisation pour ne parler que des principaux effets, mais non ça ne suffit pas, l’ANSM (ex AFSSAPS) ne veut rien entendre. Mais alors si on se place sur le terrain des études pourquoi l’homéopathie bénéficie-t-elle d’un traitement de faveur ? Attention qu’on ne se méprenne pas sur mon propos qui n’est absolument pas d’attaquer ou de contester l’efficacité de l’homéopathie que j’utilise à titre personnel depuis des décennies, mais bien de m’interroger sur le traitement étonnamment bienveillant que les autorités sanitaires françaises lui réservent. Pour en revenir à la thérapie magnétique, la satisfaction de dizaines de milliers d’utilisateurs, les économies substantielles que pourraient réaliser la Sécu en déficit structurel et l’absence total d’effets indésirables en feront peut-être un jour un substitut reconnu officiellement comme efficace à la prise médicamenteuse.

Partagez cet article...