La thérapie magnétique, le blog de Monique Vial

Archives du mois de novembre, 2012

Champ magnétique pulsé contre aimant néodyme, qui est le gagnant ?

4 commentaires

Posté le 16 novembre 2012 à 15:55

On me demande souvent quelle est la différence entre l’utilisation du champ magnétique des aimants permanents et celui des appareils à champs magnétiques pulsés et quelle technique serait la meilleure ? Pour répondre, regardons plus précisément comment chaque technique fonctionne.
Les appareils à champs magnétiques pulsés existent depuis plusieurs dizaines d’années dans l’ex URSS, bien avant l’apparition des aimants néodymes dont le brevet japonnais date du début des années 80. L’appareil envoie un courant électrique dans une bobine appelée solénoïde qui le transforme en champ magnétique. La forme du champ magnétique généré par la bobine va bien sûr, directement dépendre du courant électrique circulant dans la bobine.
L’aimant permanent génère lui un champ magnétique continu qui va interagir avec les déplacements des liquides corporels dont le sang, et créer des courants électriques par conduction, c’est la loi de Faraday. Ces courants électriques stimulent les cellules nociceptives, celles qui captent l’information douleur, et déclenchent la production d’endorphine par le cerveau.
Dans le cas des champs pulsés, on génère toujours des courants électriques dans les tissus, mais surtout par induction. C’est la variation rapide du champ magnétique produit par la bobine qui les crée, indépendamment des déplacements des liquides corporels.
Voici en détail comment ils agissent : l’appareil à champs pulsé (MAG 2000 par exemple) fournit un signal électrique de forme carrée qui crée un champ magnétique avec une montée verticale depuis le zéro, et donc un courant induit maximal dans les tissus, une zone invariable où le champ magnétique va travailler par conduction, c’est le dessus du carré, puis une descente verticale jusqu’au zéro, donc à nouveau un courant induit maximal, et ensuite une période de repos avant l’impulsion suivante. C’est la forme idéale de signal pour éviter une dépolarisation des cellules causée par des montées et des descentes immédiates comme le ferait une onde sinusoïdale.
La puissance de sortie par canal permet de générer à la surface des bobines un champ de 150 Gauss pour le Mag 2000 et 200 Gauss pour le Mag 2000 Plus, alors que les aimants néodymes atteignent des puissances continues de 2500 à 3000 Gauss au contact de la peau.
Alors comment choisir entre thérapie magnétique par champ pulsé ou par aimant permanent néodyme ? Aujourd’hui avec la puissance des aimants néodymes concentrée dans un petit volume, l’avantage des aimant réside dans la continuité du traitement magnétique. En effet, on peut garder les aimants sur la zone à traiter pendant plusieurs jours alors qu’avec les bobines des champs pulsés le travail s’effectue en séance de 1 à 4 heures avec en plus l’obligation d’être relié électriquement au secteur.
Qui est le vainqueur ? Le fait de générer des courants induits par les champs pulsés leur donne un avantage pour la profondeur du traitement dans les tissus, alors que les champs continus des aimants néodymes agissent que par conduction et leur action est moins profonde… mais compensée par la durée de l’action.
En résumé, pour des traitements en profondeur, je pense que la meilleure solution est d’utiliser par séances les champs pulsés et de poursuivre le traitement hors séance avec les aimants permanents, les deux thérapies étant tout à fait complémentaires. Pour des soins articulaires, les aimants néodymes sont souvent largement suffisants si leur dimension est bien adaptée.

Posté dans Général

La magnétothérapie sur France 5

Posté le 14 novembre 2012 à 16:40

Le magazine de la santé de France 5 lance un appel à témoin pour un sujet sur la magnétothérapie, ce qui me réjouit mais la diffusion aujourd’hui du sujet est quelque peu décevante. En effet, en quelques minutes et 3 interviews le sujet est balayé.
1er témoin, le kiné Matthieu Debain, témoigne de son quotidien et de sa quête permanente pour soulager tendinites, contractures, et autres blessures plus ou moins sévères des joueurs de foot de son club, il utilise les aimants Auris depuis plusieurs années et tout comme les joueurs, il reconnait sans réserve les effets antalgiques et antiinflammatoires des aimants.
2ème témoin, un physicien qui dit qu’il doit bien se passer quelque chose sur les atomes et molécules du vivant mais il ne sait pas quoi.
Suit une explication surprenante en voix off, c’est le fer contenu dans notre sang qui expliquerait les effets de la magnétothérapie !!!
Puis le 3ème témoin, rhumatologue de son état, déclare avec un petit sourire au coin des lèvres que la magnétothérapie n’a qu’un effet placebo, il a bien une patiente souffrant de polyarthrite rhumatoïde qui utilise avec bonheur et résultats les aimants sur ses articulations douloureuses mais bon à part faire sonner les portiques d’aéroports (sic!) pas de quoi s’interroger ni chercher à comprendre. Avec les aimants qu’il utilise lui-même et de les monter, il ne se passe rien. Ce qu’il oublie de préciser mais sans doute ce « détail » n’a-t-il a ses yeux aucune importance et compte tenu de son ignorance en la matière on pourrait presque lui pardonner, ses aimants sont des aimants d’acupuncture. Or il est bien évident que le diamètre et la puissance de l’aimant sont des paramètres essentiels pour juger de l’efficacité des aimants.
Enfin, l’inévitable conclusion : aucune étude scientifique sérieuse ne démontrerait l’efficacité de la magnétothérapie.
Combien de temps faudra-t-il encore à la magnétothérapie pour être évaluée dans sa globalité, il est bien évident que des aimants d’acupuncture donneront des résultats … aléatoires voire nuls, seuls les bons aimants (le bon diamètre et la bonne épaisseur) pour la bonne application seront efficaces.
Mais peu importe, vous êtes des dizaines de milliers à apprécier chaque jour les aimants Auris et à savoir que ça marche et qu’une émission comme le Magazine de la Santé y consacre quelques minutes mêmes insatisfaisantes, n’est-ce pas le signe que cette thérapie fait son chemin après avoir fait ses preuves auprès de vous chers utilisateurs.

Nikola Tesla

Posté le 8 novembre 2012 à 09:43

Un inventeur génial qui, avec plus de 900 brevets, influença durablement la science et la technique du monde moderne. Il avait aussi le don d’expliquer clairement et simplement sa vision de l’univers comme le montre sa définition de l’électricité et du magnétisme : « Un monde infinitésimal, constitué de molécules et de leurs atomes tournant sur eux-mêmes et se déplaçant le long de leurs orbites, à la manière des corps célestes, entraînant avec eux l’éther en le faisant probablement tourner ou, en d’autres termes, porteurs de charges statiques, me semble l’explication la plus probable, et celle qui rend le mieux compte de la plupart des phénomènes observés. Les rotations des molécules autour d’elles-mêmes et de leur éther définissent les tensions de l’éther ou tensions électrostatiques; l’égalisation des tensions de l’éther crée d’autres mouvements ou courants électriques, et les mouvements orbitaux produisent les effets de l’électromagnétisme et du magnétisme permanent. »
Les plus grands esprits sont bien ceux qui expliquent en termes simples et accessibles des théories complexes et non ceux qui ont recours à un langage verbeux volontairement hermétique pour être perçus comme des êtres supérieurement intelligents …
On peut bien avoir la tête dans les étoiles mais encore faut-il savoir garder les pieds sur terre !

Posté dans Général