Thérapie magnétique un autre monde

La conception de la médecine occidentale repose sur celle héritée du XVIII ème siècle selon laquelle l’homme est une machine disséquée, coupée en morceaux puis observée. Elle isole et différencie les facteurs dans une démarche expérimentale et analytique sans tenir compte de l’environnement ni du facteur humain. Ainsi 2 de des amis ont eu à subir la brutalité d’un diagnostique sans aucune prise en compte de leur état émotionnel à cet instant et au cours de leur traitement. Leur médecin respectif, compétent par ailleurs, a délivré un froid diagnostic s’en tenant strictement à son domaine de compétence.
La conception de la médecine chinoise, et la thérapie magnétique en fait partie, est à l’opposé. Elle s’appuie sur l’observation de l’homme vivant dans sa relation au ciel et à la terre, il y est question d’harmonie, de rééquilibre énergétique, de complexité de l’être humain, d’inter-relation des fonctions physiologiques entre l’individu et son environnement, le corps et l’esprit, de prise en charge globale de l’individu : c’est la médecine holistique.
La médecine occidentale ne peut plus ignorer les médecines douces (ou quel que soit le nom qu’on lui donne, holistique, douce, complémentaire, non conventionnelle) d’autant que la demande est forte, par exemple plus de 60% des patients en cancérologie y ont recours mais pour cohabiter, il faut une vraie volonté politique. Les différents scandales, le coût des médicaments et la pression des patients font évoluer très lentement certes, mais évoluer tout de même les mentalités et je ne désespère pas un jour voir la thérapie magnétique enseignée en fac de médecine pour faire partie intégrante de notre pharmacopée. L’observation de ses bienfaits est suffisamment probante pour affirmer qu’elle est curative, préventive et sans effet secondaire.

Partagez cet article...