Entre abeilles et fleurs, le courant passe !

On sait que les abeilles sont sensibles aux champs magnétiques et cela grâce à de petits cristaux situés sous leur abdomen et contenant une forme de fer. Ces cristaux constituent une sorte de boussole biologique qui permet à l’abeille de se repérer dans l’espace. Il y a quelques jours une équipe scientifique de l’université de Bristol (Grande Bretagne) a publié une étude qui montre que la fleur émet un léger champ électrique lorsqu’elle est prête à être butinée. C’est la première fois que des scientifiques observent qu’une fleur produit un champ électrique. Ce champ est polarisé négativement alors que l’abeille, de par son déplacement et les frottements dans l’air, se charge positivement. Ainsi lorsqu’elle s’approche de la fleur, l’abeille “ressent“ cette différence de potentiel, de l’ordre de 30 v, et perçoit donc l’information que la fleur est prête à être butinée. Lorsque l’abeille se pose sur la fleur les charges électriques se neutralisent et lorsqu’elle repart la fleur n’émet plus de champ électrique. Elle n’intéressera donc pas d’autres butineuses dans l’immédiat, tant qu’elle n’aura pas produit à nouveau du nectar et s’être rechargée électriquement. Ainsi, la fleur séduit l’abeille par sa forme, sa couleur, son parfum mais aussi et surtout par son champ électrique …serait-ce un début d’explication au fameux coup de foudre ?

Pour en savoir + : article complet sur le Figaro
Découvrez la thérapie magnétique pour nos abeilles

Partagez cet article...
Utilisation des données : Ce Blog utilise différentes technologies, telles que les cookies destinés à analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
Vous pouvez changer d’avis et modifier vos choix à tout moment.
J’accepte - Je refuse
598