La thérapie magnétique, le blog de Monique Vial

La raison des plus nombreux …

 

Le professeur Cornillot, n’est pas n’importe qui. Ancien président de l’Université Paris XIII, directeur du Département de médecines naturelles de la Faculté de médecine de Bobigny, président de la Fédération médicale française des médecines naturelles, médecin, professeur de médecine et biologiste hospitalier. Il a fondé la faculté de santé, médecine et biologie humaine de Bobigny, dont il a été le doyen de 1968 à 1987,  présidé l’université Paris-Nord (1987-1992), puis créé et dirigé l’IUP Ville et Santé sur le campus de Bobigny (1993-2001). Il est aussi président de l’association Santé internationale. Après s’être investi parallèlement dans des actions d’aide au développement des pays du Sud, il se préoccupe aujourd’hui de la rédaction d’ouvrages sur la santé et la formation médicale, le système de santé et la recherche l’humanité.

Pour cet éminent professeur, la société se divise en deux grands groupes. Le groupe A, majoritaire dominant est conformiste, conservateur et réfractaires aux réformes et nouveautés. Le groupe B, minoritaire regroupe les non-conformistes, les avant-gardistes, les pionniers, les découvreurs, inventeurs et autres innovateurs qui doivent souvent, pour ne pas dire toujours, se battre contre les idées reçues. Les dominants du groupe A refusent de tenir compte de tout ce qu’ils ne comprennent pas, de tout ce qui n’est pas, selon leurs critères, « scientifiquement prouvé »  au détriment du bénéfice apporté, pourtant incontestable.

Il en va ainsi des thérapies complémentaires souvent moquées ou vilipendées par ces mêmes esprits scientifiques prétendument « éclairés » qui refusent de voir qu’il existe d’autres façons, non invasives, de préserver sa santé. Malgré cette forte résistance du monde scientifique les esprits évoluent et le tout chimie signe chaque jour un peu plus son déclin aidé en cela par les nombreux scandales de ces derniers mois. Les thérapies complémentaires, après avoir longtemps été combattues et souvent avec acharnement, commencent cependant à faire apparition dans les hôpitaux pour le plus grand bénéfice des malades et … de la sécurité sociale. Comme quoi, la vérité d’hier n’est pas celle d’aujourd’hui et ne sera pas celle de demain.

Cet article a été publié le 2 avril 2013 à 16:50 et est classé dans Général. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire référence à cet article depuis votre propre site web.

Poster un commentaire





Les champs marqués d'une * sont obligatoires

ERREUR: extension si-captcha.php: support d'image GD non détecté en PHP!

Contactez votre hébergeur et demandez-lui d'activer la prise en charge de l'image GD pour PHP.

ERREUR: extension si-captcha.php: imagepng fonction non détectée en PHP!

Contactez votre hébergeur et demandez-lui d'activer l'imagepng pour PHP.