La thérapie magnétique, le blog de Monique Vial

Archives du mois de novembre, 2013

Du rififi chez Sanofi

3 commentaires

Posté le 28 novembre 2013 à 10:00

Tout avait merveilleusement bien commencé en 2006 avec l’annonce d’un nouveau vaccin pour prévenir le risque du cancer du col de l’utérus. Généralistes et gynécos rapidement convaincus par des campagnes de pub, pardon je voulais dire d’information, prescrivent à tour de bras et près de 2,5 millions de jeunes filles sont vaccinées.

Bref tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes de l’industrie pharmaceutique.

Mais voilà que survient le petit grain de sable : la plainte de Marie Océane le 25 novembre 2013. Après une première injection de Gardasil, le 11 octobre 2010 alors qu’elle n’a que 15 ans et une deuxième le 13 décembre, cette jeune fille développe d’importants troubles neurologiques : elle est notamment victime d’une paralysie faciale et de la perte, fort heureusement momentanée, de la vue et de l’usage de ses jambes.

En 2011 le diagnostique tombe : sclérose en plaque.

Elle se bat contre la maladie mais aussi pour faire reconnaitre le lien de cause à effet et en juin dernier, la Commission de Conciliation et d’Indemnisation des Accidents Médicaux conclut bien au « lien de causalité entre le vaccin et la pathologie » de Marie-Océane.

Sitôt la plainte rendue public, Sanofi déploie son bataillon d’experts, médecins et autres professeurs qui envahit les médias pour nier avec la plus grande fermeté tout lien de cause à effet entre la maladie de cette jeune femme et le vaccin. L’un des premiers, le docteur André Dhalab, de la « Direction médicale » de Sanofi-Pasteur affirme à la TV : « Il faut le dire tout de suite, il n’y a aucun lien entre Gardasil et ce cas de sclérose en plaques ».

Sur RTL, Daniel Floret, président du comité technique des vaccinations, estime quant à lui, qu’on « monte en épingle » des effets pervers « éventuels » et affirme que les données internationales « ne montrent aucun lien » entre le Gardasil et la sclérose en plaques.

Gageons que de toutes nouvelles études vont fleurir et confirmer l’absence de tout lien de cause à effet et des experts, tous plus experts les uns que les autres vont continuer à déferler dans les médias pour nous démontrer doctement que rien n’est prouvé, que ce vaccin est parfaitement sûr. La preuve : leur propre famille est vaccinée… La stratégie parfaitement rodée est la même à chaque « affaire » ou scandale sanitaire.

Mais parfois le petit grain de sable est rejoint par d’autres petits grains de sable et tous unis ils arrivent à se faire entendre de la justice.

Gageons aussi que les effets « secondaires » du Gardasil dénoncés par Marie Océane, étaient parfaitement connus de quelques uns chez Sanofi et très probablement déjà provisionnés et tout aussi probablement le Gardasil sera recyclé sous un nouveau nom.

Ainsi va cette industrie qui nous veut tellement de bien… et cela malgré nous !

Posté dans Coups de gueule, Général

Mission Swarm : scruter le champ magnétique terrestre

Posté le 23 novembre 2013 à 11:29

champ magnétique terrestreLe champ magnétique terrestre, invisible et inodore reste encore aujourd’hui un phénomène mal connu, même 2000 ans après l’invention de la boussole en Chine. Il joue pourtant un rôle essentiel sur le vivant car sans lui nous serions soumis aux vents solaires et bombardés de particules mortelles. Il contribue par ailleurs à certaines fonctions biologiques. Mais ce champ magnétique n’est pas stable, il fluctue dans le temps, comme le pôle nord magnétique qui se déplace rapidement et en permanence. Exemple de ces fluctuations, une baisse très importante a été observée dans l’Atlantique sud, plus précisément dans une zone située au-dessus du Brésil. Une sorte de «triangle des Bermudes» magnétique où le champ terrestre déjà faible continue à s’affaiblir.
C’est pour comprendre et prévoir l’évolution de notre bouclier naturel que l’agence spatiale européenne (ESA) a envoyé dans l’espace trois satellites sous le nom de mission Swarm («essaim» en anglais). Ces trois satellites de 470 kg chacun ont été lancés avec succès vendredi 22 novembre 2013 depuis la base russe de Plessetsk.
C’est grâce à leurs magnétomètres ultra sensibles, conçus par le CEA de Grenoble, que les moindres variations du champ magnétique, aussi bien en intensité qu’en orientation vont être étudiées et cartographiées.
Ces mesures seront aussi utiles à chacun puisqu’elles vont permettre de mieux orienter le vrai nord géographique par rapport au nord magnétique (déclinaison) qu’indiquent entre-autres les boussoles des smartphones.
Alors merci à Swarm, nous ne perdrons désormais plus le nord !

Combattre le diabète sans chimie

Posté le 13 novembre 2013 à 15:44

Lutte contre le diabèteLe 14 novembre, journée mondiale de lutte contre le diabète me donne l’occasion de rappeler quelques principes de naturopathie, simples à mettre en œuvre et pourtant efficaces pour lutter contre le diabète, notamment celui de type II, et bien sûr sans médicaments.

Mais rappelons d’abord quels sont les 2 types de diabète. Celui de type 1 à l’origine essentiellement génétique nécessite des injections d’insuline et ne représente qu’environ 10% des diabétiques. Celui de type II, non insulo-dépendant représente 85% des diabètes pour un coût estimé en 2007 par la HAS (Haute Autorité de Santé) à 12,5 milliards d’euros. 5% des diabètes sont « hors catégorie ».

Depuis plusieurs décennies, le nombre de diabétiques augmente au même rythme que la sédentarité, l’obésité, le stress et nos habitudes alimentaires désastreuses. Alors souvenons-nous de la règle des 3A : Alimentation, Alimentation et Alimentation ! Je ne le répèterai jamais assez  l’alimentation est le premier des médicaments, nous sommes inévitablement le produit de ce que nous mangeons et n’oublions pas l’adage qui dit que nous creusons notre tombe avec nos dents ! Un médecin de mes amis s’en souvenait parfaitement lui qui préférait rappeler à ses patients les règles élémentaires d’une bonne hygiène alimentaire plutôt que de prescrire encore et toujours, et il obtenait d’excellents résultats dans bon nombre de pathologies y compris le diabète.

Cessons donc d’encrasser notre organisme par la chimie, les produits laitiers, charcuteries et pain blanc par exemple bien trop riches en sucres rapides. Vive les fruits et légumes frais, les céréales non raffinées et les légumineuses, trop souvent oubliées et pourtant source de bienfaits et qui ne font pas grossir. Mais l’alimentation n’est pas tout. Pratiquer un minimum d’exercice physique est aussi essentiel comme par exemple 30 minutes de marche quotidienne, ce qui n’est quand même pas la mer à boire. Faire comme si l’ascenseur n’était accessible qu’à partir du 3ème étage. Conseil : une fois par semaine allez faire une ballade dans les bois, observez, écoutez, respirez profondément, le stress se diluera sur place.

Les médecines complémentaires peuvent aussi vous aider : phytothérapie bien sûr mais aussi la magnétothérapie (mon dada). La principale technique : l’eau magnétisée bue sans modération, 1,5 litre par jour pour drainer et nettoyer l’organisme. Eau chaude ou froide simplement, thé vert très dilué ou même jus de légumes. C’est pour moi le premier et le plus puissant des principes de détox. Vous pouvez utiliser des tasses, étuis ou sous-verres magnétiques. Cette hydratation profonde peut aussi être complétée par des séances de rééquilibre énergétique pour chasser le stress. Pour rappel, le rééquilibre se pratique très simplement avec 2 magnets, la face nord de l’un sous la main ou le pied droit et la face sud de l’autre sous la main ou le pied gauche.

Alors pour le diabète de type II, là encore le meilleur médicament c’est vous, des solutions non chimiques existent, ce n’est qu’une question d’information et de choix.

Tags :
Posté dans Alimentation, Bien-être, Général