La thérapie magnétique, le blog de Monique Vial

Du rififi chez Sanofi

Tout avait merveilleusement bien commencé en 2006 avec l’annonce d’un nouveau vaccin pour prévenir le risque du cancer du col de l’utérus. Généralistes et gynécos rapidement convaincus par des campagnes de pub, pardon je voulais dire d’information, prescrivent à tour de bras et près de 2,5 millions de jeunes filles sont vaccinées.

Bref tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes de l’industrie pharmaceutique.

Mais voilà que survient le petit grain de sable : la plainte de Marie Océane le 25 novembre 2013. Après une première injection de Gardasil, le 11 octobre 2010 alors qu’elle n’a que 15 ans et une deuxième le 13 décembre, cette jeune fille développe d’importants troubles neurologiques : elle est notamment victime d’une paralysie faciale et de la perte, fort heureusement momentanée, de la vue et de l’usage de ses jambes.

En 2011 le diagnostique tombe : sclérose en plaque.

Elle se bat contre la maladie mais aussi pour faire reconnaitre le lien de cause à effet et en juin dernier, la Commission de Conciliation et d’Indemnisation des Accidents Médicaux conclut bien au « lien de causalité entre le vaccin et la pathologie » de Marie-Océane.

Sitôt la plainte rendue public, Sanofi déploie son bataillon d’experts, médecins et autres professeurs qui envahit les médias pour nier avec la plus grande fermeté tout lien de cause à effet entre la maladie de cette jeune femme et le vaccin. L’un des premiers, le docteur André Dhalab, de la « Direction médicale » de Sanofi-Pasteur affirme à la TV : « Il faut le dire tout de suite, il n’y a aucun lien entre Gardasil et ce cas de sclérose en plaques ».

Sur RTL, Daniel Floret, président du comité technique des vaccinations, estime quant à lui, qu’on « monte en épingle » des effets pervers « éventuels » et affirme que les données internationales « ne montrent aucun lien » entre le Gardasil et la sclérose en plaques.

Gageons que de toutes nouvelles études vont fleurir et confirmer l’absence de tout lien de cause à effet et des experts, tous plus experts les uns que les autres vont continuer à déferler dans les médias pour nous démontrer doctement que rien n’est prouvé, que ce vaccin est parfaitement sûr. La preuve : leur propre famille est vaccinée… La stratégie parfaitement rodée est la même à chaque « affaire » ou scandale sanitaire.

Mais parfois le petit grain de sable est rejoint par d’autres petits grains de sable et tous unis ils arrivent à se faire entendre de la justice.

Gageons aussi que les effets « secondaires » du Gardasil dénoncés par Marie Océane, étaient parfaitement connus de quelques uns chez Sanofi et très probablement déjà provisionnés et tout aussi probablement le Gardasil sera recyclé sous un nouveau nom.

Ainsi va cette industrie qui nous veut tellement de bien… et cela malgré nous !

Cet article a été publié le 28 novembre 2013 à 10:00 et est classé dans Coups de gueule, Général. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire référence à cet article depuis votre propre site web.

3 commentaires sur “Du rififi chez Sanofi”

  1. Bourguignon
    Le 3 décembre 2013 à 11:38

    Merci gardasil

  2. Bourguignon
    Le 3 décembre 2013 à 11:34

    Bjr
    Je suis aussi surpris de leur arrogance et méchancetéhttps://www.facebook.com/danger.gardasil/posts envers
    Notre famille. Ils sont dans un mensonge total. Déjà sur les antédants de la famille
    Je confirme pas de sep (sclérose en plaques) dans cette famille depuis des générations cousins etc etc
    Oui le papa a du diabète gras déclaré à 45 ans, normal il est un peu gourmand et avec un peu de cholestérol
    Honte à eux qui sont en plein conflit d intérêt et honneur à nos deux experts et au juge qui, malgré la pression de Sanofi et des ses sbires, ont su faire face et rendre un jugement honnête.
    Maintenant alors voir la suite s’il y a toujours coïncidence !
    Parler aux autres familles qui arrivent par centaines.
    Jean jacques papa d oceane

    mv

    Bonjour,
    Fort heureusement, il y a encore des experts et juges honnêtes mais le combat va être long et rude. L’industrie pharmaceutique est puissante et ne reculera devant rien pour sauver ses profits avec un cynisme sans limite. Si ce n’est déjà fait, lisez de Big Pharma, c’est édifiant.

Poster un commentaire





Les champs marqués d'une * sont obligatoires

ERREUR: extension si-captcha.php: support d'image GD non détecté en PHP!

Contactez votre hébergeur et demandez-lui d'activer la prise en charge de l'image GD pour PHP.

ERREUR: extension si-captcha.php: imagepng fonction non détectée en PHP!

Contactez votre hébergeur et demandez-lui d'activer l'imagepng pour PHP.