TÉLÉPATHIE PAR STIMULATION MAGNÉTIQUE

La télépathie est le mode de communication basé sur les seules émission et réception de pensées, sans utiliser les voies sensorielles. Au printemps dernier, les chercheurs américains de la Harvard Medical School, espagnols de l’université de Barcelone et français de la société Axilum Robotics ont réalisé une expérience qui répond parfaitement à la définition de télépathie. Ils ont réussi sans utiliser les cinq sens, à transmettre un message d’un cerveau situé en Inde à un autre cerveau basé en France à Strasbourg. L’expérience s’est déroulée en deux temps.

D’abord il fallut lire la pensée du cerveau émetteur et pour cela les chercheurs lui ont placé sur le crâne un casque d’électrodes qui mesurait l’activité électrique des neurones lorsque l’émetteur se concentrait sur une action à réaliser comme bouger les pieds, les mains. L’idée a été d’associer à ces mouvements un code binaire (0 ou 1). Lorsque le sujet émetteur devait penser « bouger la main » il générait un 1 et pour « bouger le pied » un 0. Les mots à transmettre qui étaient « ciao » et « hola » ont été codés par ordinateur. Ainsi pour « ciao » le code binaire était : 01100011011010010110000101101111 et pour « hola » : 01101000011011110110110001100001. Les mots une fois codés ont été envoyés par mail à Strasbourg vers le cerveau receveur.

Il fallait ensuite transmettre au cerveau receveur le codage reçu par internet. Pour cette opération, les chercheurs ont eu l’idée d’utiliser la stimulation magnétique transcrânienne. Le principe, déjà bien connu pour d’autres applications comme le traitement des dépressions sévères, est d’exciter le cortex visuel par des trains d’impulsions magnétiques avec un électroaimant. La zone occipitale stimulée se trouve à l’arrière du crâne car c’est là que les informations visuelles sont traitées par le cerveau, la moitié droite du champ  visuel étant analysée par l’hémisphère gauche et inversement. Cette stimulation magnétique produit des points lumineux ou phosphènes,  apparaissant même les yeux fermés, le sujet receveur portant un masque totalement occultant. Puis, en fonction des 0 ou des 1 transmis, les phosphène étaient déclenchés ou pas . Le receveur pouvait donc retransmettre le codage avec la suite de 0 et de 1 dans le bon ordre. Le message transmis depuis l’Inde a donc pu être décodé et lu à Strasbourg avec deux cerveaux en guise d’interfaces et internet entre eux.

Le but de l’expérience était de montrer la faisabilité de cette transmission et c’est un succès. Aujourd’hui le matériel est encombrant et la transmission très lente, mais peut-être qu’un jour la technique permettra à notre cerveau d’être capable de recevoir directement des messages grâce, par exemple, à un accessoire de smartphone fixé sur le crâne. Big brother sera alors capable de vraiment tout contrôler, jusqu’à nos pensées.

Partagez cet article...
Utilisation des données : Ce Blog utilise différentes technologies, telles que les cookies destinés à analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
Vous pouvez changer d’avis et modifier vos choix à tout moment.
J’accepte - Je refuse
590