La thérapie magnétique, le blog de Monique Vial

Archives du mois de mai, 2015

L’étiopathie, qu’est-ce que c’est ?

Posté le 7 mai 2015 à 10:44

Etiopathie

Du grec « etios », cause, et « pathos », souffrance, l’étiopathie se présente comme une thérapie manuelle fondée sur la recherche et l’analyse des sources des problèmes de santé. En découvrant et en traitant la cause, on espère éliminer les effets. L’approche est essentiellement « mécaniste » ou, si l’on préfère, « structurelle ». Le corps est considéré comme un tout, comme un système : on cherche à agir à partir des lésions originelles qui ont pu entraîner des dysfonctions dans tout l’organisme, un peu à la façon d’un jeu de dominos. L’étiopathie entend donc remonter à la source de cette cascade et s’y attaquer directement avec différents types de manipulations.

Comme l’explique Jean Paul Moureau, président de l’Institut français d’étiopathie « il y a une connaissance des mains, des doigts, du pouce, notamment, qui échappe à l’entendement du cerveau. La main peut faire des choses que le cerveau, la conscience pour être plus juste, n’a pas prises en considération. En étiopathie, c’est en faisant intervenir certains signaux de façon adaptée que l’on parvient à transmettre des ouvertures ou des fermetures synaptiques, à augmenter, ralentir ou fermer des flux d’informations et c’est ainsi que l’on obtient des centres effecteurs une réponse du corps dans le sens de la guérison. »
L’étiopathie, discipline encore peu connue et encore moins reconnue par notre système de santé, est pourtant enseignée dans quatre facultés libres (Paris, Rennes, Toulouse et Lyon) dans un cursus de six années d’étude.

Des personnalités politiques de premier plan y ont recours, on peut alors se demander si nos dirigeants, quelle soit leur couleur politique, ont le pouvoir de faire changer les choses et de faire enfin reconnaître les médecines complémentaires, douces, ou naturelles, peu importe le nom qu’on leur donne.
Et bien NON ! Comme c’est le parlement qui légifère, l’Ordre des médecins et les lobbies de l’industrie pharmaceutiques veillent au grain, plusieurs enquêtes, récentes ou moins récentes, ont toutes démontré leur toute puissance.
Mais il y a un réel espoir car les patients ne veulent plus être otages et finissent par imposer la reconnaissance des thérapies efficaces. En plébiscitant les médecines complémentaires, les patients créent un immense mouvement qui amènent lentement mais inexorablement à cette reconnaissance.

Pour en savoir plus sur l’étiopathie, cousine très proche de l’ostéopathie « Soigner autrement » de Jean-Paul Moureau

Tags :
Posté dans Bien-être, Général