Le champ magnétique pour réparer le cartilage

Une étude réalisée sur des lapins montre qu’un champ magnétique statique, même modéré, améliore la qualité du cartilage.
Des défauts de 3 mm de diamètre et 6 mm de profondeur ont été créés sur le cartilage du condyle fémoral de 30 lapins qui ont ensuite étés divisés en 3 groupes égaux. Des aimants permanents ont été implantés par voie sous-cutanée dans le condyle médial du fémur dans le premier groupe, la valeur de ce champ étant de l’ordre de 400 Gauss (40 mT). Dans le deuxième groupe le matériau magnétique n’était pas aimanté et rien n’a été implanté dans le groupe de contrôle.
Après 12 semaines d’observation, la notation microscopique de Mankin, qui permet d’évaluer les atteintes du cartilage, a été réalisée sur tous les spécimens. L’irrégularité des caractéristiques de surface, la colonisation cellulaire, hypocellularité, la formation de la matrice cartilagineuse et la présence de lacunes vides ont été étudiées.
Chacune de ces caractéristiques a montré des différences significatives dans le groupe “magnétique” par rapport aux groupes témoin et contrôle.
Le score de Mankin était de 1,6 ± 0,6 dans le groupe des aimants, de 7,2 ± 1,6 dans le groupe témoin et de 7,7 ± 1 dans le groupe contrôle.
L’étude montre clairement une amélioration significative de la qualité du cartilage soumis au champ magnétique.
De quoi nous encourager à utiliser les aimants thérapeutiques contre l’arthrose, car outre l’action antalgique déjà bien connue, ils amélioreraient aussi la qualité du cartilage. De gros espoirs en perspective.
Pour découvrir ou redécouvrir les solutions magnétiques qui fonctionnent : www.aurismagnetic.com

Partagez cet article...