2018, une bonne année pour la thérapie magnétique

Fin 2018, l’heure de faire un bilan.

Commençons par 2 événements d’importance.

Le tout premier, début 2018, fut l’invitation inattendue du Ministère de la Santé faite à Auris afin participer aux Journées Nationales de l’Innovation en Santé. Cette manifestation réunissait toutes les innovations allant de l’exosquelette, en passant par les implants oculaires et les aimants thérapeutiques. Une conférence que j’ai eu le plaisir d’animer a clôturer cette belle participation.

Et l’année se termine par le Congrès de la rhumatologie organisée par la SFR (Société Française de Rhumatologie).

Une occasion unique de présenter l’intérêt des aimants thérapeutiques aux rhumatologues francophones ayant déjà épuisés les prescriptions médicamenteuses et/ou les infiltrations et sans solution à proposer à leurs patients qui continuent pourtant de souffrir.

2018 a aussi été marquée par les résultats de l’étude clinique Lombalgis.
Cette étude avait pour objectif de mesurer l’action antalgique de la ceinture Actiflux sur les lombalgiques chroniques. Le seuil d’abaissement de la douleur avait été fixé à 2 points sur l’échelle EVA qui en compte 10. Les attentes ont été largement dépassées avec un résultat de 4,2 et une diminution des prises d’antalgiques.

Ces 3 événements marquants témoignent de l’intérêt grandissant des professionnels de santé pour les aimants thérapeutiques et ce, en grande partie grâce à vous.

Je me souviens du temps où, lorsque vous deviez vous rendre à un rendez-vous médical, vous hésitiez à dire que vous aviez recours à la thérapie magnétique, pour ne pas avoir à affronter le scepticisme voire les sarcasmes. Les temps ont changé, les mentalités évoluées et cette thérapie s’impose petit à petit comme la nouvelle réponse thérapeutique.

Et ce n’est pas sans raison, elle soulage la douleur, favorise la circulation, la cicatrisation, la réparation osseuse, la détente et améliore le sommeil. Elle a encore bien d’autres vertus, dont celle de ne pas nuire à la santé.

Gageons que 2019 réservera de nouvelles avancées pour cette thérapie plus que jamais d’avenir.

Je profite de ce post pour vous annoncer le démarrage d’une nouvelle étude clinique, Gonalgis qui a pour but d’observer et étudier les effets antalgiques des aimants thérapeutiques de la Gonoflex sur la gonarthrose (arthrose du genou) début 2019. Le protocole est établi, les patients sélectionnés. Je vous tiendrai régulièrement au courant de son avancée et des résultats.

Je vous souhaite à tous, une belle et heureuse année et que la force magnétique soit avec vous !

Q

Partagez cet article...