Salons des médecines douces ou foires au grand n’importe quoi ?

Comme les médecines douces séduisent de plus en plus de consommateurs, les salons leur étant dédiés fleurissent et comme il faut bien remplir, organisateurs et comités de sélection ne sont pas très regardants.

Prenons l’exemple du salon Bien-être – Médecine douce et Thalasso qui vient de se terminer au Parc des Expositions – Porte de Versailles à Paris. On pourrait s’attendre à une sélection d’exposants ayant un lien avec l’intitulé du salon, et bien non. On y trouve râpes à légumes, cirage, ferme-sac magique, bref c’est la foire. Je n’ai rien contre les foires dès lors que l’on sait où on met les pieds.

Et ce n’est pas tout, on trouve de la voyance, des gourous et des stands pour le moins curieux, comme celui où des exposant(e)s revêtu(e)s de peaux d’ours chassent les mauvais esprits avec des pics !

Et que dire de certains argumentaires.

Intéressons-nous à un domaine que je connais bien, la thérapie magnétique.

Des sociétés sans scrupule, n’hésitent pas à affirmer qu’un bracelet vaguement magnétique guérirait les hernies discales ou qu’un collier ferait disparaitre l’arthrose quand ce n’est pas guérir le cancer. Et que dire de cette autre société qui maintient que ses bracelets ont une puissance de 45 millions de Gauss, vous avez bien lu, 45 millions !!

Très clairement, ces sociétés et leurs vendeurs ne reculent devant aucune tromperie pour exploiter espoir et crédulité.

Et le net n’est pas en reste, on y voit se multiplier des pratiques commerciales honteuses comme piller des extraits complets de mes livres sans citer la source, induire le client en erreur avec des caractéristiques mensongères ou incomplètes ou usurper le nom Auris. Il semble qu’Auris soit la référence à copier.

Je ne saurais que trop vous conseiller de vous assurer que toutes les mentions nécessaires à votre choix sont bien présentes, comme le nombre d’aimants, la matériau magnétique, la rémanence, la dimension, la composition des textiles ou que vous êtes bien sur le site Auris c’est à dire aurismagnetic.com et la liste n’est pas exhaustive.

Pour rappel, un aimant néodyme ne peut pas avoir une rémanence de 3800 Gauss, c’est forcément un aimant ferrite dont le coût est 25 fois inférieur à celui d’un néodyme.

Soyez un consommateur averti et vigilant, ne vous laissez pas berner.

Partagez cet article...