Lymphœdème ou syndrome du “gros bras”

Le lymphœdème du membre supérieur ou syndrome du “gros bras” se manifeste par une augmentation du volume du bras. L’atteinte peut être partielle ou globale. Le gonflement peut se limiter à la main, s’étendre à l’avant-bras, voire parfois au bras complet. Cette pathologie touche une femme sur cinq traitées pour un cancer du sein par curage axillaire, exérèse du ganglion sentinelle (plus rarement) ou radiothérapie. Le risque augmente quand la chirurgie au niveau de l’aisselle est associée à la radiothérapie.
Le gonflement du bras est provoqué par le ralentissement ou le blocage de la circulation de la lymphe (liquide biologique circulant dans les vaisseaux lymphatiques) suite au traitement. Conséquence, la lymphe va stagner au niveau du bras. Contrairement à ce qu’on l’on pourrait croire, l’augmentation du volume du bras n’est pas liée uniquement à la lymphe qui stagne. “La lymphe est présente en petite quantité, elle n’est pas entièrement responsable du gonflement”, explique le Dr Vignes. “L’interruption du système lymphatique va stimuler les cellules qui fabriquent la peau et les cellules adipeuses (le gras). Du tissu adipeux va donc se créer en excès dans la zone du bras et augmenter son volume.”
Les premiers signes du lymphœdème peuvent apparaître quelques semaines après le curage axillaire ou quelques mois, voire des années plus tard. Le premier signe est le gonflement de la main ou de l’avant-bras.
Les autres symptômes sont :
Une sensation de tension ou de lourdeur du membre en l’absence d’activité particulièrement intense
Un changement d’aspect de la peau : elle paraît plus épaisse que celle de l’autre bras
Une diminution de la mobilité de la main, du poignet ou du bras
Une impression que vos bijoux (bagues, montres, bracelets) ou vêtements sont trop serrés.
Certaines femmes se plaignent de douleurs, mais elles ne sont pas systématiques dans les cas de lymphœdème. La gêne est surtout liée aux tensions au niveau du bras. “Les douleurs peuvent aussi venir de problèmes d’épaule associés au lymphœdème dont il existe une prise en charge spécifique”.
Dans certains cas, le lymphœdème disparaît dans les mois qui suivent la chirurgie. Mais il peut aussi persister et ne jamais régresser totalement, devenant une maladie chronique avec laquelle il faut vivre au quotidien.
Le drainage lymphatique apporte un réel soulagement et s’il est accompagné de séances de rééquilibre énergétique, le soulagement est encore plus probant, les magnets du coffret 12 200 Gauss stimulent la circulation lymphatique. Je vous conseille 1 à 2 séance quotidiennes de 10 à 20 minutes (ou plus si vous avez le temps). Ce coffret vous redonnera aussi de l’énergie et servira aussi à magnétiser vos boissons.
Rappelons ici que l’eau magnétisée draine en profondeur, ce qui n’est pas à négliger lorsqu’on suit un traitement médicamenteux.

Partagez cet article...