Faut-il avoir peur des ondes électromagnétiques ?

Téléphones portables, wifi, casques sans-fil… Nous utilisons au quotidien de plus en plus d’objets qui fonctionnent avec des ondes électromagnétiques. Téléphones portables, bornes wifi et objets connectés ont tous en commun d’envoyer et de recevoir des radiofréquences. Nous sommes donc en permanence traversés par ces énergies invisibles. Un phénomène qui a suscité beaucoup d’inquiétude ces dernières décennies. En témoigne l’arrivée dans le commerce de dispositifs anti-ondes: bandeaux de grossesse, slips, bonnets pour bébé, patchs à coller sur les téléphones…
La crainte des ondes électromagnétiques est-elle fondée ?
Certaines ondes électromagnétiques sont loin d’être inoffensives. Mais leur dangerosité dépend de leur fréquence: plus elle est élevée, plus l’onde est riche en énergie et donc profondément absorbée par les tissus. Les ondes à haute fréquence, comme les rayons gamma (émis par des substances radioactives), ou les rayons X utilisés en radiologie sont donc très dangereuses pour les tissus biologiques. Les ultraviolets peuvent, eux, provoquer des cancers de la peau en altérant l’ADN des cellules. Mais la lumière visible, puis les infrarouges (les rayons que vous sentez en approchant vos mains d’un radiateur) sont déjà beaucoup plus inoffensives.
Et si l’on diminue la fréquence, on limite encore a priori les risques. C’est le domaine des radiofréquences, utilisées pour toutes les applications que l’on connaît: téléphones portables, boîtiers internet sans fil, etc. Cette fois, l’énergie associée à ces ondes n’est pas suffisante pour abîmer les tissus. En revanche, cette énergie est suffisante pour faire vibrer les molécules d’eau, ce qui provoque un échauffement des zones du corps exposées, sur le principe du four à micro-ondes.
Si un technicien intervient sur une antenne-relais, par exemple pour une tâche de maintenance, et que l’antenne est accidentellement remise en service pendant son intervention, il peut mourir brûlé. En revanche, les risques disparaissent dès que l’on s’éloigne de quelques mètres. Ce phénomène s’explique par une loi physique: pour tous les rayonnements, la puissance reçue diminue avec le carré de la distance, si vous vous tenez à 10 centimètres d’une antenne, vous allez être fortement exposé. Mais si vous vous éloignez de 10 mètres, l’exposition est divisée par un facteur 100 au carré, donc 10 000. Là, il n’y a plus aucun danger.
En résumé, peu de risques avec les ondes électromagnétiques à condition de se tenir éloigné des sources de rayonnement, comme utiliser une oreillette pour son téléphone ou la puce téléphone Auris, ne pas avoir sa box wifi à proximité immédiate.

Partagez cet article...