La thérapie magnétique, le blog de Monique Vial

Archives pour la catégorie ‘Alimentation’

Le chocolat, une gourmandise qui nous veut du bien

3 commentaires

Posté le 5 août 2014 à 16:20

Comme vous le savez, l’alimentation est l’un de mes dadas. Premier des médicaments, elle permet de régler bien des problèmes, notamment en faisant attention aux bonnes combinaisons alimentaires. Il n’est pas besoin d’être adepte de l’orthorexie (l’obsession d’une nourriture saine) pour se rappeler que nous sommes tous le produit de ce que l’on mange, alors ne mettons pas n’importe quoi dans nos assiettes et ne prenons pas notre estomac pour une poubelle.

Et parmi les aliments qui méritent toute notre attention parce qu’il est bon et prend soin de notre santé, il en est un que j’aime tout particulièrement et dans tous ses états :  le chocolat noir. Pendant de très nombreuses années, il a eu mauvaise presse, on a dit de lui qu’il faisait grossir, déclenchait des crises de foie, constipait et pourtant il ne nous veut que du bien.

Études après études, cette petite fève, aussi appelée nourriture des Dieux ( en grec « théobroma cacao »), et qui servait de monnaie aux Mayas et aux Aztèques apparaît pleine de ressources. Non seulement le chocolat noir ne fait pas grossir mais sa richesse en polyphénols, acide férulique et flavoïdes en fait un puissant antioxydant naturel qui fait du bien à notre peau, et oui, le chocolat est aussi un antirides !

Bon pour le cœur, il fait baisser l’hypertension, stimule le cerveau et protège du vieillissement cérébral, il aurait même un effet anticoagulant comparable à l’aspirine, sans parler de ses effets antistress. Et cerise sur le gâteau, il rend heureux.

Star parmi les stars, le chocolat a ses fans, ses défilés, ses créations, et ses salons. Et comme le vin, il a ses crus que ses amateurs éclairés comparent, évaluent. Les plus rares, les plus recherchés pour leur qualité et la finesse de leurs  arômes viennent du Venezuela, Trinidad et Tobago, Équateur ou encore Tanzanie, inutile de préciser que les prix sont à l’unisson de cette rareté. Les moins fortunés d’entre nous pourront néanmoins satisfaire leur passion chocolat avec les récoltes de la Côte d’Ivoire ou du Ghana par exemple.

Et quand vous aurez trouvé le chocolat que vous aimez,  essayez, si ce n’est déjà fait, l’accord divin pour éveiller et émerveiller vos papilles  : un verre de vin  avec un carré de chocolat  ! Avec modération, bien entendu.

Et si la naturopathie avait sa journée internationale

Posté le 24 avril 2014 à 20:42

La naturopathie n’a pas encore sa journée mais l’idée est tout de même moins farfelue que la journée sans pantalon ! si , si elle existe, je n’invente rien car enfin la naturopathie, pratique vieille comme le monde ayant traversée les siècles et les civilisations mériterait bien sa journée. Mais qu’est-ce que la naturopathie ?  En voici deux définitions bien officielles :

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé « la Naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques ».

Et selon le Larousse Médical :
« la Naturopathie est un ensemble de pratiques visant à aider l’organisme à guérir de lui-même, par des moyens exclusivement naturels. Elle repose sur une théorie selon laquelle la force vitale de l’organisme permet à celui-ci de défendre et de guérir spontanément. Elle consiste donc à renforcer les réactions de défense de l’organisme par diverses mesures d’hygiène (diététique, jeûne, musculation, relaxation, massages, thermalisme, thalassothérapie, etc.) aidées par les seuls agents naturels (plantes, eaux, soleil, air pur, etc.), un traitement médical ne devant intervenir qu’en cas d’urgence. »

L’idée que la nature peut nous guérir est à le principe même de la naturopathie. En effet, comme je le répète à l’envi, nous sommes le produit de ce que l’on mange et de ce que l’on boit, le contenu de nos assiettes est donc notre premier médicament. D’autre part, la pollution, les champs électromagnétiques de plus en plus présents, le stress, la solitude, une mauvaise hygiène de vie, pas ou peu d’activité physique : faire 500 mètres à pied, c’est loin !!

Bref, toutes les conditions sont réunies pour l’apparition d’un inconfort qui finit par devenir maladie souvent chronique. Asthme, constipation, cholestérol, diabète, toutes ces maladies ne sont pourtant pas une fatalité, un peu de bon sens et une bonne hygiène de vie suffît le plus souvent à les régler sans aucun médicament.

Petit rappel, deux grands secteurs travaillent de concert pour augmenter leurs profits sans réelle préoccupation de la santé publique : l’industrie agro-alimentaire et l’industrie pharmaceutique. Nous pouvons faire le choix de la naturopathie pour ne pas en dépendre.

 

Combattre le diabète sans chimie

Posté le 13 novembre 2013 à 15:44

Lutte contre le diabèteLe 14 novembre, journée mondiale de lutte contre le diabète me donne l’occasion de rappeler quelques principes de naturopathie, simples à mettre en œuvre et pourtant efficaces pour lutter contre le diabète, notamment celui de type II, et bien sûr sans médicaments.

Mais rappelons d’abord quels sont les 2 types de diabète. Celui de type 1 à l’origine essentiellement génétique nécessite des injections d’insuline et ne représente qu’environ 10% des diabétiques. Celui de type II, non insulo-dépendant représente 85% des diabètes pour un coût estimé en 2007 par la HAS (Haute Autorité de Santé) à 12,5 milliards d’euros. 5% des diabètes sont « hors catégorie ».

Depuis plusieurs décennies, le nombre de diabétiques augmente au même rythme que la sédentarité, l’obésité, le stress et nos habitudes alimentaires désastreuses. Alors souvenons-nous de la règle des 3A : Alimentation, Alimentation et Alimentation ! Je ne le répèterai jamais assez  l’alimentation est le premier des médicaments, nous sommes inévitablement le produit de ce que nous mangeons et n’oublions pas l’adage qui dit que nous creusons notre tombe avec nos dents ! Un médecin de mes amis s’en souvenait parfaitement lui qui préférait rappeler à ses patients les règles élémentaires d’une bonne hygiène alimentaire plutôt que de prescrire encore et toujours, et il obtenait d’excellents résultats dans bon nombre de pathologies y compris le diabète.

Cessons donc d’encrasser notre organisme par la chimie, les produits laitiers, charcuteries et pain blanc par exemple bien trop riches en sucres rapides. Vive les fruits et légumes frais, les céréales non raffinées et les légumineuses, trop souvent oubliées et pourtant source de bienfaits et qui ne font pas grossir. Mais l’alimentation n’est pas tout. Pratiquer un minimum d’exercice physique est aussi essentiel comme par exemple 30 minutes de marche quotidienne, ce qui n’est quand même pas la mer à boire. Faire comme si l’ascenseur n’était accessible qu’à partir du 3ème étage. Conseil : une fois par semaine allez faire une ballade dans les bois, observez, écoutez, respirez profondément, le stress se diluera sur place.

Les médecines complémentaires peuvent aussi vous aider : phytothérapie bien sûr mais aussi la magnétothérapie (mon dada). La principale technique : l’eau magnétisée bue sans modération, 1,5 litre par jour pour drainer et nettoyer l’organisme. Eau chaude ou froide simplement, thé vert très dilué ou même jus de légumes. C’est pour moi le premier et le plus puissant des principes de détox. Vous pouvez utiliser des tasses, étuis ou sous-verres magnétiques. Cette hydratation profonde peut aussi être complétée par des séances de rééquilibre énergétique pour chasser le stress. Pour rappel, le rééquilibre se pratique très simplement avec 2 magnets, la face nord de l’un sous la main ou le pied droit et la face sud de l’autre sous la main ou le pied gauche.

Alors pour le diabète de type II, là encore le meilleur médicament c’est vous, des solutions non chimiques existent, ce n’est qu’une question d’information et de choix.

Tags :
Posté dans Alimentation, Bien-être, Général

Les 2 ou 3 kg en trop avant l’été

Posté le 16 mai 2013 à 10:17

Le printemps arrive, et chacune et chacun d’entre nous, ou presque, veut perdre les 2 ou 3 kilos que l’hiver nous a laissé.

Les régimes ne servent à rien sinon à nourrir la frustration et l’effet yo-yo, je perds 3 kilos, j’en reprends 5, j’en perds 5 j’en reprends 7, etc jusqu’à se retrouver avec 10 ou 15 kg bien installés à la place des 2 ou 3 petits kilos superflus mais mincir ne doit pas devenir obsessionnel à compter chaque calorie,  une bonne hygiène alimentaire est avant tout une question d’équilibre.

Je vous propose de réfléchir à votre alimentation et de changer vos habitudes car ce sont bien les habitudes alimentaires qui sont héréditaires et comme les mêmes causes produisent les mêmes effets…

20 règles de bon sens pour vous éviter la principale source d’échec des régimes : la privation.

1)      Ne pas confondre faim et appétit.

2)      Mâcher lentement et longuement, la sensation de satiété viendra plus vite.

3)      Arrêter de manger avant une complète satiété, il faut 15 minutes au cerveau pour enregistrer la satiété, même mâchées lentement, amusez-vous à compter le nombre de bouchées avalées, en 15 minutes !

4)      Faire de son repas un moment de plaisir, ce qui veut dire prendre son temps et être assis

5)      Respectez les bonnes combinaisons alimentaires pour dire adieu aux digestions difficiles et l’envie de dormir.

6)      Les féculents c’est à dire pâtes, riz, légumes secs, pain, pommes de terre se consomment seuls ou avec des légumes verts.

7)      Consommer vos protéines avec des légumes verts et non avec des féculents, exemples de bonne combinaison : viande/haricots verts ou poisson/épinards. Mauvaises combinaisons : steack/frites, poisson/riz blanc, pâtes à la carbonara, pain et jambon.

8)      Remplacer les céréales raffinées par des céréales complètes, riches en fibres. Le pain blanc, riz blanc, biscuits et autres céréales raffinées sont très rapidement digérés et entraînent une sécrétion d’insuline très importante.

9)      Les produits laitiers sont du poison pour l’organisme, ils entretiennent notamment l’asthme les allergies et l’arthrite.

10)   Le calcium se trouve aussi dans les végétaux. Par exemple les épinards ou les brocolis apportent environ 400 mg de calcium pour 100 calories contre seulement 250 mg pour le gruyère et 190 mg pour le lait.

11)   Les fruits frais se mangent 1 heure avant ou 3 heures après le repas mais ils ne le terminent jamais.

12)   Privilégier les aliments d’origine biologique, pour leur qualité gustative et sanitaire, ils contiennent tout de même moins de pesticide quoiqu’en disent ses détracteurs !

13)   Usez et abusez des herbes aromatiques et des graines germées, elles remplacent avantageusement les sauces et ont des vertus curatives.

14)    Ne pas sauter systématiquement un repas : petit-déjeuner, déjeuner ou diner.

15)   Rappelez-vous, le matin on mange comme un roi, le midi comme un marchand et le soir comme un mendiant.

16)   Selon votre appétit, il est important de manger le matin, votre organisme a besoin de carburant pour la journée qui commence et éviter le coup de fatigue de la matinée ou/et de trop manger à midi.

17)   Terminez votre diner au moins 3 heures avant d’aller vous coucher, digestion et sommeil ne font pas bon ménage.

18)   Cuisinez vous-même, votre porte-monnaie et votre ligne apprécieront, n’oubliez pas que les bons réflexes commencent avec les courses.

19)   Boire au moins 1,5l d’eau magnétisée.

20)   La bague magnétique et le Medimag Slim, sont de bons aide-minceur naturels.

 

 

 

Posté dans Alimentation, Général

Le concombre tueur

Posté le 31 mai 2011 à 12:26

Venu d’Espagne, le concombre tueur aurait déjà provoqué 14 décès directement imputables à la bactérie Escherichia coli enterohémorragique plus simplement désignée par ses initiales l’Eceh. et des centaines de cas sont sous surveillance. Cette bactérie tueuse se propage par contact direct avec des animaux contaminés ou l’environnement contaminé par leurs excréments, en consommant de la viande crue ou mal cuite, du lait cru et bien entendu des fruits et légumes crus, autre source de contamination, le contact direct avec une personne à l’hygiène douteuse. L’occasion de rappeler les règles élémentaires à respecter quotidiennement :

1) se laver les mains régulièrement et systématiquement en sortant des toilettes,
2) laver soigneusement les légumes surtout consommés crus,
3) en période de crise sanitaire les laver, les éplucher et les faire cuire. Même bio, car le concombre tueur serait bio, une contamination est toujours possible.

Une question se pose alors, qu’en est-il des contrôles ?

L’obésité est-elle une fatalité ?

Posté le 23 mai 2011 à 11:47

Avec une augmentation de 70 % en 12 ans, et plus d’un Français sur dix en surpoids, l’obésité est devenu un véritable problème de santé publique, maladies cardiovasculaires et autres pathologies comme le diabète.
Il peut y avoir des facteurs génétiques mais le plus souvent ce n’est pas un problème d’hérédité mais bien de mauvaises habitudes alimentaires qui, elles sont héréditaires. Ajouter à ces mauvaises habitudes alimentaires, la sédentarité et voilà le cocktail qui fait exploser la balance et les comptes de la Sécu ! Il ne s’agit pas de montrer du doigt les personnes obèses ou en surpoids mais de rappeler que nous sommes le produit de ce que nous mangeons et que l’obésité n’est pas une fatalité.

Les régimes

Posté le 23 mai 2011 à 11:30

Chaque année et surtout à l’approche de l’été, les régimes font la une des magazines, les promesses sont alléchantes et bien entendu le mannequin n’a pas un gramme en trop. Le simple bon sens suffit le plus souvent à perdre les 2 ou 3 kg qui nous obsèdent. Voici quelques conseils qui devraient vous aider.

1) Ne jamais se resservir
2) Les salades sont trop souvent des pièges à huile, privilégiez les radis, les bouquets de chou-fleur nature si vous ne pouvez pas vous passer de sauce de salade, pas  plus d’une cuiller à soupe d’huile d’olive. Certes le cerveau a besoin de gras mais pas nos fesses, nos cuisses ou notre ventre, vous êtes aussi concernés messieurs !
3) Le sucre, il y en a dans presque tous les aliments donc pas besoin de dessert.
4) On mange lentement, on mastique bien et on arrête de manger avant une complète satiété, le cerveau a besoin de 15 minutes pour savoir qu’il n’a plus faim et transmettre l’info, une pause en fin de repas est un vrai coupe-faim.
5) Le petit-déjeuner devrait être le repas principal de la journée, le diner surtout doit être un repas léger, on ne se dépense pas, on fait alors du gras direct. Rappelez-vous cette maxime : le matin on mange comme un roi, le midi comme un marchand et le soir comme un pauvre.

Faut-il consommer des produits laitiers ?

3 commentaires

Posté le 22 juillet 2010 à 15:55

Le matraquage publicitaire que nous subissons pour nous convaincre que seuls les produits laitiers sauveront nos vieux os est aussi mensonger que stupide. En effet, non seulement les produits laitiers ne sont pas la seule source de calcium de notre alimentation mais ils sont parfaitement indigestes et source d’importantes allergies. Là encore, les lobbies sont bien plus puissants que la santé publique. Nombreux sont ceux qui voient leur eczéma, asthme, troubles digestifs disparaitre. Et que dire des articulations rouges, gonflées et douloureuses résultat de l’accumulation d’acide urique que l’on doit entre autres aux fromages fermentés ! Alors un peu de  fromage pourquoi pas si c’est une consommation plaisir très très modérée mais certainement pas pour fortifier nos os.