La thérapie magnétique, le blog de Monique Vial

Archives pour le thème ‘Environnement’

Sclérose en plaques et environnement

Posté le 25 mai 2011 à 09:58

1 personne sur 1000 serait concernée par la SEP avec de fortes disparités selon les pays, le Canada avec 1 personne sur 500 est l’un des pays les plus touché. Sans que l’on sache vraiment pourquoi, on constate qu’en Afrique et en Asie les cas sont plus rares et les hommes sont moins touchés que les femmes. Cependant, si les causes restent non identifiées, les causes environnementales restent une constante. Je suis personnellement convaincue que le champ magnétique terrestre, composante indispensable à la vie, rarement, pour ne pas dire jamais, pris en compte, serait une piste intéressante. Mon propos n’est évidemment pas de dire que s’intéresser au champ magnétique terrestre constitue LA SOLUTION, mais sortir de son cadre de référence est toujours constructif.

Le purin d’ortie enfin autorisé

Posté le 19 mai 2011 à 12:01

Un arrêté du ministre de l’Agriculture, paru le 28 avril 2011 au Journal officiel autorise enfin cet engrais naturel riche en azote et si efficace. Mais d’autres purins, macérations et préparations naturelles attendent : presle, fougère, consoude, savon noir, argile… une autorisation de mise en marché. Chaque dossier doit faire l’objet d’études de toxicité et d’impact sur l’environnement ou la faune auxiliaire, pour environ 40 000 euros par dossier. Là encore les intérêts financiers dépassent largement la défense de l’environnement.

Les aimants au secours des abeilles

2 commentaires

Posté le 8 juin 2010 à 11:33

Les abeilles sont les sentinelles de la qualité environnementale et comme chacun le sait, leur taux de mortalité est préoccupant. Nombreux sont les apiculteurs qui assistent, impuissants, à la perte de leurs colonies. « Depuis plusieurs années, les ruches d’un apiculteur, Monsieur Edouard Strezpek, périclitaient comme beaucoup d’autres. Utilisateur lui-même d’aimants thérapeutiques, il a eu l’idée de créer dans ses ruches un champ magnétique statique en plaçant de part et d’autre des aimants en position d’attirance. L’expérimentation s’est faite sur 50 ruches pendant 3 ans. Les résultats sont incroyables, les pertes sont devenues rarissimes, voire nulles et la production de miel par ruche a plus que doublée. Fait autrement intéressant, depuis, il n’a plus besoin de nourrir ses colonies, elles sont largement assez lourdes à l’automne, et il les retrouve très populeuses en fin d’hiver. » Extrait de l’article de Monsieur Jacques Kemp président du SIARP paru dans la revue « Abeilles et Fleurs » de mars 2010. Cet apiculteur venait de démontrer l’importance d’un champ magnétique stable, homogène et constant, prépondérant sur le champ magnétique terrestre, aucune vie n’étant possible sans champ magnétique. Les tests réalisés démontrent que les meilleurs résultats s’obtiennent avec un aimant circulaire mieux adapté à la section de la ruche.

L’alarmante pollution de nos rivières

1 commentaire

Posté le 3 juin 2010 à 15:43

A l’automne 2008, l’Académie nationale de pharmacie française rendait un rapport pour le moins inquiétant sur l’état de nos rivières : « La présence de traces de substances médicamenteuses ou de leurs dérivés a été largement établie à l’échelle mondiale, en particulier dans les eaux superficielles et souterraines, dans les eaux résiduaires, dans les boues des stations d’épuration utilisées en épandage agricole et dans les sols ».  Les  grandes sources de pollution sont au nombre de 3 :

1) Les élevages industriels d’animaux et des piscicultures, gros consommateurs d’antibiotiques et d’hormones de croissance

2) Les rejets des industrie chimiques et pharmaceutiques

3)  Les hôpitaux qui utilisent en grande quantité non seulement des médicaments, mais aussi des molécules de diagnostic et des réactifs de laboratoire et sont donc les principaux responsables de la dissémination de produits anticancéreux et radiopharmaceutiques, qui se retrouvent, avec les excréments des malades, dans leurs effluents.

Une étude, conduite par l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset), a montré que des molécules anticancéreuses très actives, présentant « un danger potentiel pour la santé humaine et l’environnement », sont présentes « à des quantités non négligeables » dans les effluents hospitaliers, mais aussi en aval de la station d’épuration qui recueille ceux-ci.

Cet état alarmant de nos rivière (dé)montre une nouvelle fois que santé publique et environnement sont intimement liés. Alors consommons et soignons-nous intelligemment car y a quand même une grande incohérence entre ingurgiter de la chimie au moindre bobo et militer pour le respect de l’environnement ! Et quoi de plus naturel et écolo que les aimants ? Utiliser la magnétothérapie est un acte respectueux de l’Environnement.