La thérapie magnétique, le blog de Monique Vial

Archives pour le thème ‘Médecine douce’

La magnétothérapie écartée de notre système de santé

Posté le 9 février 2012 à 12:26

Chaque jour ou presque, on nous rebat les oreilles avec le déficit de notre système de santé mais les autorités se gardent bien de faire de la prévention par une sensibilisation à une alimentation équilibrée et un minimum d’activité physique. Il faut bien se rendre à l’évidence, les autorités préfèrent rembourser des médicaments inefficaces qui, de plus génèrent un nombre incalculable d’effets secondaires que l’on traite par d’autres médicaments qui eux aussi auront des effets secondaires qui seront traités par d’autres médicaments etc, etc, que de faire appel aux thérapies alternatives qui ont des résultats inversement proportionnels à leurs effets secondaires, autrement dit, résultats très convaincants et effets secondaires inexistants. L’arthrose en particulier qui touche plus de 6 millions de Français, pourrait être traitée  de manière très efficace par la magnétothérapie mais la médecine préfère les analgésiques (voire des opioïdes), les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) et les anti-inflammatoires stéroïdiens, cherchez l’erreur ! Et qu’on ne vienne pas me sortir l’absence de preuves scientifiques, les études sur les bénéfices de la magnétothérapie, notamment sur la douleur ou la régénération osseuse existent et sont de plus en plus nombreuses. Quel est le plus important votre santé ou les profits de quelques uns ?

Un vrai scandale

1 commentaire

Posté le 29 décembre 2010 à 11:52

Personne n’en parle mais le fonctionnement de l’AFSSAPS est un vrai scandale. D’une part cette agence est financée grâce à une taxe prélevée sur les laboratoires pharmaceutiques, donc difficile de se passer de cette manne et d’autre part, ses experts externes sont le plus souvent des médecins leaders d’opinion, très sollicités par l’industrie pharmaceutique. Ces mêmes experts sont donc juge et partie.
En 2010, 99 % des experts indépendants de l’AFSSAPS déclaraient des liens, à un degré plus ou moins élevé, avec l’industrie pharmaceutique ! On ne s’étonne plus que cette agence surveille de très très près les médecines douces et soit prompte à les interdire.