La goutte, une maladie surprenante

Le terme de goutte provient du latin gutta car, au Moyen-Âge, on croyait que la douleur et l’inflammation étaient la conséquence de l’une des quatre humeurs qui « tombait telle une goutte de la tête dans une articulation».

C’est au IX e siècle que le mot goutte est introduit dans le langage populaire, le rheuma (rhumatisme) est comparé à une humeur nocive distillée « goutte à goutte » dans les jointures, mais aussi les organes.

La goutte est une forme d’arthrite sévère due à une trop grande concentration d’acide urique dans l’organisme, alors qu’il devrait normalement être évacué dans les urines. Comme l’acide ne se dégrade pas comme il le devrait, il finit par cristalliser et se fixer dans des endroits bien précis du corps (peau, reins, articulations des coudes/mains/genoux/pieds).

Dans sa forme la plus répandue, il s’agit de l’articulation du gros orteil. L’accumulation de cristaux mène à la formation d’une bosse caractéristique, appelée tophus (à ne pas confondre avec un simple oignon du pied), qui s’enflamme par périodes et provoque une crise de goutte horriblement douloureuse qui peut durer jusqu’à deux semaines.

Cette concentration anormale d’acide urique est due à un régime alimentaire beaucoup trop riche, notamment en viandes, abats, sucres et alcools, sur le long terme. C’est pourquoi on appelait cette maladie « la maladie des rois » (les Anglais disent aussi « la maladie de l’homme riche »), car seules les personnes les plus aisées pouvaient se permettre d’engloutir à longueur de temps de tels festins. On retrouve d’ailleurs plusieurs goutteux parmi les monarques à travers les siècles (Alexandre le Grand, Charlemagne, Charles Quint, Henry VIII, Louis XIV, Louis XV, George IV…), sans parler d’une bonne quantité d’aristocrates et autres grands hommes.

Comment prévenir la goutte ?

C’est simple : diminuer drastiquement les repas trop riches et supprimer l’alcool. On mange donc sainement et légèrement, on boit au moins 2 litres d’eau. L’eau, surtout si elle est magnétisée, aide l’organisme grâce à son effet diurétique à éliminer l’excès d’acide urique et d’autres toxines. Évitez de boire des sodas (riches en fructose) et des jus sucrés.

Pour soulager la crise que peut-on faire ?

Appliquer des Medimag 11 ou 15 mm, toujours par paire(s) autour de la zone douloureuse, ils feront merveille pour soulager l’inflammation.

En phytothérapie : déposer 1 goutte d’huile essentielle de gaulthérie sur une cuillerée à café de miel et laisser fondre en bouche 2 à 3 fois par jour pendant 1 semaine. Si l’articulation n’est pas trop douloureuse, appliquer 1 à 2 gouttes de cette huile essentielle et masser doucement.

En conclusion, la goutte n’est pas seulement la maladie des “riches, elle est toujours très présente  voire en augmentation. En cause trop de nourriture trop riche et trop sucrée surtout si elle est industrielle..

Souvenons-nous que nous sommes le produit de ce que l’on mange !

Mais contrairement aux idées reçues, la goutte n’est pas uniquement le résultat d’abus alimentaires et d’alcool, on sait aujourd’hui qu’il y a aussi des prédispositions génétiques, cependant l’obésité et les excès alimentaires aggravent la maladie.

Partagez cet article...